Biscuits

Biscuits

La Biscuiterie Artisanale de Ré

les bons biscuits de nos grands-mères !

Avec Daniel Vallégeas, il ne s’agit pas de plaisanter avec la qualité et le terme artisanal n’est pas un effet marketing. Coiffé d’une majuscule dans le nom même de son entreprise, il ne fait qu’affirmer haut et clair l’exigence du fondateur de « La Biscuiterie Artisanale de Ré ».

 

Daniel Vallégeas, pur rhétais s’il en est, a installée sa biscuiterie il y a 15 ans dans le charmant village de Sainte-Marie de Ré, avec  une seule idée en tête : faire des biscuits oui, mais à condition que ceux-ci soient élaborés selon les procédés et recettes de la tradition artisanale : ça et rien d’autre. Donc exit les colorants, additifs, conservateurs et autres adjuvants auxquels nous nous sommes tous (malheureusement) habitués.

Vous pensez que peut-être, malgré tout, absence de chimie rime avec ennui ? Pardonnez-nous mais vous avez tort. Ce n’est pas un mais des biscuits que fabrique Daniel Vallégeas et son équipe : sablés, galettes, croquants, biscuits en tous genres et dans tous leurs états ont en commun de belles valeurs parfois oubliées : simplicité et authenticité.  

 

Lors d’une première dégustation, une petite surprise attend les gourmands : il y a quelque chose de plus dans les biscuits de « La Biscuiterie Artisanale de Ré ». Eh oui, respect de la tradition ne signifie pas manque de créativité. En ayant l’idée d’ajouter une pointe de fleur de sel (de l’Ile de Ré cela va sans dire) à ses recettes, Daniel Vallégeas a donné à ses biscuits une saveur nouvelle et délicieuse.

 

Et quel régal, ces jolies galettes pour le goûter des enfants qui apprendront ainsi à apprécier la saveur inégalable des produits vrais ! Quant aux adultes, ils y retrouveront le parfum inoubliable de leur propre enfance, lorsque la maison toute entière se parfumait des biscuits dorant doucement dans le four.

 

A consommer (presque) sans modération.

Petite précision mais est-ce vraiment nécessaire : dans l’élaboration de ses biscuits, Daniel Vallégas n’utilise bien sûr que des produits locaux. Nous sommes en terre de Charente, alors le beurre, ça nous connaît !